retour à l'accueil 

fiches 
de 
synthèse 

sommaire art 

sommaire  Architecture  

nouveau :  le site Quatuor dispose désormais de son propre nom de domaine : quatuor.org  -  la page que vous consultez actuellement y est accessible à l'adresse : www.quatuor.org/Architecture.htm
Tweet      
cette page reprend tous les textes de la section ART qui traitent d'architecture, en proposant un accès direct à chaque exemple analysé
 
 
 

Textes introductifs

       000   mais à quoi sert donc une poivrière ?
                            (ce texte sert d'introduction générale au site, mais d'emblée on est dans l'architecture jusqu'au cou)
Utilité du langage des formes pour dire ce qui ne peut pas être dit avec des mots, mais qui pourtant est essentiel pour appréhender notre relation au monde. C'est une disposition architecturale du XVème siècle, la poivrière, qui sert de prétexte.
 
      001   la Vénus de Lespugue
Cette petite statuette préhistorique n'est pas une architecture, mais l'essentiel des notions utilisées y sont présentées. Il est conseillé d'y faire un tour pour commencer.

 
Exemples initiatiques
Ces 3 étapes sont présentées de façon spécialement pédagogique et disposent d'images que l'on peut animer
 
      002   le Parthénon d'Athènes en Grèce (5ème siècle avant J.C.) - complété par :
 
                      -   l'Erechthéion de l'Acropole
                      -   le temple d'Athéna Niké de l'Acropole
                      -   un chapiteau ionique
                      -   un chapiteau corinthien
 
      003   une rosace gothique de la cathédrale de Laon en France (début du 13ème siècle)
 
      004   la cathédrale de Brasilia  au Brésil - Oscar Niemeyer architecte (1959-1970)
 
 
et pour introduire à l'architecture la plus actuelle
 
      005   six analyses d'oeuvres de Zaha Hadid
 
      006   analyses d'oeuvres du groupe MDRDV (en préparation)
 
 

L'architecture européenne, de la Renaissance à aujourd'hui
Chacune des 16 étapes est l'occasion de saisir un effet paradoxal dominant. De nombreux croquis aident à la compréhension visuelle de cet effet  
 
Nota : les liens 13-a (Christo) et 13-b (Bofill) mènent à des analyses qui ne sont plus à jour dans leurs explications, car ces analyses ont été rédigées à une époque où je ne comprenais pas la nature et le fonctionnement des paradoxes de transformation. Cependant, mis à part les articulations entre paradoxes qui sont erronées, les paradoxes eux-mêmes et les effets décrits dans les analyses sont tous pertinents. Progressivement je mettrai à jour ces analyses.
Les autres liens mènent à des analyses qui n'envisagent chaque fois qu'un seul des paradoxes concernés par les oeuvres : ce sont donc des analyses très partielles, à la différence par exemple des analyses complètes réalisées pour la période préhistorique dans "une histoire de l'art". Dans le futur, des exemples d'analyses complètes seront donnés.

 
 

La Renaissance (15ème siècle)  =  le paradoxe "relié / détaché"

       01 - a   la façade du palais Pitti à Florence
 
       01 - b   Brunelleschi : la nef de Santo Spirito à Florence
 
 
Le maniérisme (16ème siècle)  =  le paradoxe du "centre à la périphérie"
 
       02 - a   Michel-Ange : le pavage du Capitole de Rome
 
       02 - b   Palladio : la façade de San Francesco della Vigna à Venise
 
 
Le baroque et le classique (17ème siècle)  =  le paradoxe "entraîné / retenu"
 
       03 - a   Le Bernin : la place Saint-Pierre à Rome
 
       03 - b   Louis-le-Vau : la façade d'entrée du château de Vaux-le-Vicomte
                                                  (+ sa façade d'entrée du château de Versailles)
                                                  (+ un des projets du Bernin pour le Louvre)
 
 
Le rococo (début du 18ème siècle)  =  le paradoxe "mouvement d'ensemble / autonomie"

       04 - a   Asam : intérieur de Saint-Jean-Népucémène à Munich
 
       04 - b   Fischer : extérieur de l'église bénédictine de Zwiefalten
 
 
L'époque révolutionnaire (fin du 18ème siècle)  =  le paradoxe "fermé / ouvert"

       05 - a   Boullée : projet d'opéra pour la place du Carrousel à Paris
 
       05 - b   Soane : le Breakfast Parlour du musée Soane de Londres
 
 
Le style "Napoléon III"(milieu du 19ème siècle)  =  le paradoxe "ça se suit sans se suivre"

       06 - a   Garnier : l'escalier de l'Opéra de Paris
 
       06 - b   Labrouste : la salle de lecture de la Bibliothèque Nationale à Paris
 
 
Le style Art Nouveau - 1 - (autour de 1900)  =  le paradoxe "homogène / hétérogène"

       07 - a   Van de Velde : le magasin de la Havana-Compagnie à Berlin
 
       07 - b   Guimard : détail de la station de métro Porte Dauphine à Paris
 
 
Le style Art Nouveau - 2 - (autour de 1900)  =  le paradoxe "rassembler / séparer"

       08 - a   Mackintosh : la salle de réception pour la "Maison d'un Amateur d'Art"
                                                  (+ la Sagrada Familia de Gaudi)
 
       08 - b   Olbrich : porte d'entrée de la maison Glückert à Darmstadt 
 
 
L'art moderne - 1 - (1ère moitié du 20ème siècle)  =  le paradoxe "synchronisé / incommensurable"

       09 - a   Wright : une "maison dans la prairie", la Darwin D. Martin House à Buffalo
 
       09 - b   Aalto : Maison de la Laponie à Rovaniemi
 
 
L'art moderne - 2 - (1ère moitié du 20ème siècle)  =  le paradoxe "continu / coupé"

       10 - a   Eero Saarinen : terminal de la TWA à l'aéroport international de New York Idlewild
 
       10 - b   Mies Van der Rohe : la Villa Tugendhat à Brno
 
 
L'art moderne - 3 - (milieu du 20ème siècle)  =  le paradoxe "lié / indépendant"

       11 - a   Le Corbusier : maisons du lotissement Frugès à Bordeaux-Pessac
 
       11 - b   Niemeyer : la Cathédrale de Brasilia
 
 
L'art moderne - 4 - (milieu du 20ème siècle)  =  le paradoxe "même / différent"

       12 - a   Moshe Safdie : "Habitat 67" à Montréal
 
       12 - b   Hasegawa : Musée du Fruit à Yamanashi
 
 
L'art contemporain - 0 - (2ème moitié du 20ème siècle)  =  le paradoxe "intérieur / extérieur"

       13 - a   Christo & Jeanne-Claude : le Reichstag Empaqueté à Berlin
 
       13 - b   Bofill : église à Meritxell en Andorre
 
 
L'art contemporain - 1 - (2ème moitié du 20ème siècle)  =  le paradoxe "un / multiple"

       14 - a   Tschumi : le Parc de la Villette à Paris
 
       14 - b   Libeskind : le Musée juif à Berlin
 
 
L'art contemporain - 2 - (2ème moitié du 20ème siècle)  =  le paradoxe "regroupement réussi / raté"

       15 - a   Valode & Pistre : Usine l'Oréal à Aulnay-sous-Bois
 
       15 - b   Dominique Perrault : Bibliothèque Nationale de France à Paris
 
 
L'art contemporain - 3 - (2ème moitié du 20ème siècle)  =  le paradoxe "fait / défait"

       16 - a   Coop Himmelblau : Usine Fonder Werk 3 à Kärnten
 
       16 - b   Miralles : le Centre de méditation Unazuki à Toyama
 

 
 
L'architecture du moyen-âge
Mise en parallèle de l'évolution de l'architecture et de la musique.
 
       00 - 0   tableau regroupant l'évolution des paradoxes dans l'architecture et dans la musique du 6ème au 16ème siècle
 
L'art roman (1000 à 1150)

       01 - 1   un démon sculpté dans un chapiteau à CIVAUX
 
       01 - 2   les bandes lombardes de la façade latérale de TOURNUS

       01 - 3   une baie en plein cintre au château de HEDINGHAM
 
       01 - 4   un porche "à entonnoir" d'AULNAY

       01 - 5   le chevet de N.D. du Port à CLERMONT FERRAND
 
 
L'art gothique classique (1140 à 1230)

       02 - 1   la rosace de la cathédrale de LAON (cet exemple vous renvoit dans le "cycle initiatique" du site)
 
       02 - 2   les piliers à colonnettes de la cathédrale de LAON

       02 - 3   l'élévation intérieure de la nef de CHARTRES
 
       02 - 4   la voûte sur croisées d'ogives de SENS

       02 - 5   l'équivalent du gothique en Italie : la façade de l'église SAINT-MICHEL de LUCQUES et la tour de PISE
 
 
L'art gothique rayonnant (1230 à 1300)
 
       03 - 1   la transformation des fenêtres, de gothique classique en rayonnant
 
       03 - 2   la transformation des chapiteaux et du triforium, de gothique classique en rayonnant
 
       03 - 3   la flèche de la cathédrale de SENLIS

       03 - 4   la rose du croisillon Nord de Notre-Dame de PARIS
 
       03 - 5   la façade de la cathédrale de WELLS et l'évolution en Angleterre

  
L'art gothique au 14ème siècle
 
       04 - 1   une verrière datant de 1373 dans la cathédrale d'AMIENS
 
       04 - 2   les voûtes de la nef de la cathédrale d'EXETER
 
       04 - 3   la façade de la cathédrale de STRASBOURG

  
L'art gothique flamboyant à l'époque de la Renaissance italienne (15ème siècle)
 
       05 - 1   la rose de la Sainte-Chapelle de PARIS
 
       05 - 2   une tapisserie murale de la Dame à la Licorne
 
 
L'art gothique flamboyant à l'époque du maniérisme italien (16ème siècle)
 
       06 - 1   la rose sud de la cathédrale d'AMIENS
 
       06 - 2   un décor flamboyant de la chapelle du Saint-Esprit de RUE
 
 
Pour finir, un peu de polémique sur la théorie de l'histoire de l'art
 
       07 - 1   à propos du livre "architecture gothique et pensée scolastique" de Erwin Panofsky
 

 
 
 
Quelques outils pour utiliser les paradoxes
  
       20   le tableau des 16 paradoxes
                        (permet d'accéder individuellement à chaque paradoxe et à ses implications propres)

       20bis   tableau simplifié (pour simple consultation)

       21   la signification de la notion de "dimension" pour les société humaines

       22   les "diagonales" qui expliquent les fonctionnements dans l'art et la musique
 
       23   différence et décalage entre architecture et musique

 
 
 
Petit lexique

          -->  effet analytique et effet synthétique (dans le cas des arts plastiques)

          -->  effet analytique et effet synthétique (dans le cas de la musique)

          -->  paradoxes d'état et paradoxes de transformation

          -->  le "fonctionnement" des paradoxes aux périodes récentes

 
 
résumé du livre       "l'adieu au big-bang"
(Résumé du livre dont sont tirées les sections "Science" et "Mathématique" du site)
 


 
accueil
 
synthèses
Science  
haut de page
Art
 Musique   Mathématique 
  contacter l'auteur